Conakry : une discothèque cohabite avec une mosquée et un cimetière

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Créée avant l’indépendance cette maison de Dieu qui est située au quartier Nongo secteur Tafory  dans la commune de Ratoma cohabite avec un cimetière et une boite de nuit. Ce qui n’est pas de goût des fidèles musulmans qui interpellent les autorités.  << Nous demandons au gouvernement de nous aider pour fermer cette boite de nuit. Cela relève de ses compétences, pour que nos morts reposent en paix et qu’on puisse prier dans la tranquillité>> nous confie le premier imam de ladite mosquée, Alseny Diawara.

Les fidèles de ce temple religieux ne sont pas les seuls à être gêné par l’emplacement de ce lieu de loisir. Facinet Sylla citoyen du quartier affirme << Nous avons tout fait pour fermer cette discothèque mais impossible. Les responsables du quartier ont rencontré le propriétaire et ils nous ont dit de se calmer qu’ils trouveront une solution, mais jusqu’à présent rien n’est fait. Regardez ! Il n’y a pas dix mètres entre la mosquée et la discothèque et non plus vingt mètres entre elle et le cimetière. Nous avons même interpellé la gendarmerie mais hélas !>>

Plus loin, une mère de famille dénonce le mauvais comportement des clients de la discothèque qui perturbent leur sommeil et qui pousse les filles de la zone à la prostitution.
Première autorité de la localité, le chef secteur Momo Sylla a confirmé avoir reçu plusieurs plaintes venues des citoyens

<< Beaucoup de mes citoyens se sont plaints. En tant que responsable, nous sommes partis vers le gestionnaire pour attirer son attention sur ces plaintes. On s’est convenu de diminuer le volume du son>>
Pour le gestionnaire de la discothèque, cette situation est un faux débat.

En attendant la réaction des autorités compétentes, les fidèles musulmans se plongent dans un désespoir total et continuent de cohabiter avec une couche qui n’est pas de son monde.

Alpha Bakar Diallo

 

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.