Les associations de presse Guinéenne en colère.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les associations de presse Guinéenne en colère.

La presse Guinéenne exprime leurs  mécontentements sur les injustices que vivent Houssainatou Diallo qui est en cavale et lansana Camara incarcéré à la maison centrale de kaloum depuis plusieurs jours. 

Au micro de presseguinee, Alpha Ibrahima nous exprime sa colère. 

Je suis révolté de ce qui arrive à  notre consœur et confrère lansana Camara,  suite à ce dossier de malversations financières qu’ils ont eu à traiter. 

Je n’arrive pas à croire que la liberté de la presse en Guinée est violée à ce point, depuis la prise du pouvoir  du professeur condé, les journalistes guinéens sont victimes de plusieurs  injustices liées à l’exercice de leurs fonctions, c’est seulement en Guinée que des journalistes sont tabassés, tués sans que le gouvernement ne lève le petit doigt. 

J’attire donc l’attention de l’opinion nationale et internationale de braquer un regard sur les cas de disparition des journalistes guinéens et les injustices qu’ils vivent. 

Violer la liberté de la presse est un crime contre les journalistes c’est pourquoi nous manifestons afin que cela cesse dans notre pays. 

Le journaliste doit se sentir en sécurité dans l’exercice de son métier c’est son droit le plus  absolu. 

En Guinée les journalistes sont obligés de souvent fuirent du pays pour sauver  leur peau et échapper la prison depuis la prise du pouvoir du professeur Alpha CONDE. 

Maïmouna Diallo 

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.