Manifestation : Exigence au Respect à la Loi où aux Intérêts Politiques ? 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Manifestation : Exigence au Respect à la Loi où aux Intérêts Politiques ?  

Au lendemain de la publication des résultats des communales, l’opposition républicaine a contesté les résultats publiés par la commission électorale nationale indépendante. Elle toujours réclamé les vrais résultats issus des urnes.  A l’issu de cette revendication plusieurs manifestations ont été appelées mais avortées a la dernière minute grâce à l’intervention et l’engagement personnel du chef du gouvernement. Sans satisfaction l’opposition annonce une nouvelle manifestation le jeudi 09 Aout 2018. Sauf qu’à la grande surprise, l’opposition annule tard cette manifestation suite aux négociations faites entre gouvernement, mouvance et opposition au QG de l’UFDG. Un accord qui vise le partage de certaines circonscriptions électorales entre mouvance et opposition.

Dans une déclaration rendue publique par l’un des communicant de l’UFDG  Alpha Bacar Bah, l’opposition motive cette manifestation par les raisons suivantes :

– Les violations récurrentes de la constitution et de libertés fondamentales.

– L’interdiction des manifestations et de cortèges portant consacrées par la constitution.

– l’arrestation et la détention de plusieurs dizaines de militants de l’opposition républicaine.

– l’usage courant des armes à feu dans le maintien d’ordre pendant les manifestations avec comme conséquence la mort de 94 de ses militants.

– le refus des autorités d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre des commanditaires et auteurs de ces crimes.

– le retard pris par le gouvernement dans l’indemnisation des victimes de manifestations de l’opposition.

– la non mise en place de la haute cour de justice et la fermeture totale des medias au service public aux sensibilités politiques non favorables au pouvoir.  C’est pour dénoncer ces maux cités que l’opposition a décidé de manifester le jeudi 09 Aout 2018.

Cependant l’opposition a renoncé à sa marche à cause de ces points suivants :

– la désignation des présidents de conseils de quartiers et districts réclamés par l’opposition

-la désignation des maires des communes rurales de Ouendé ,Kénéma , Bignamou ,Thiasso , Thindoye, Mafara , Bissikirima et du maire de la commune urbaine de Kindia par l’opposition.

Cela s’ajoute à la promesse faite par le gouvernement sur la libération des détenus politiques et l’indemnisation des victimes de manifestations politiques. Ceci dit que sur huit revendications l’opposition a obtenu une seule. C’est le seul point qui semble être important pour elle. Le contentieux électoral. Les autres points sont ajoutés pour garnir le tableau de revendications. Ces accords politiques montrent que les politiques n’ont aucun respect pour les textes de lois du pays.

 

Presseguinee.com

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.