États-Unis : que fêtent les Américains le 4 juillet ?

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Américains célèbrent pour la 241ème année leur « Independance Day », qui présente quelques similitudes avec le 14 juillet français.

Ce mercredi 4 juillet c'est l'Independence Day, la fête nationale aux États-Unis. À cette occasion, les Américains se plient à de nombreuses traditions.

C’est la journée patriotique américaine. Ce mercredi 4 juillet, les Américains ne travaillent pas : ils célèbrent l’Independance Day – leur Jour de l’Indépendance. Cette fête nationale célèbre la déclaration d’indépendance des treize colonies d’Amérique vis-à-vis de la Couronne britannique, le 4 juillet 1776, il y a 242 ans. Il s’agit donc cette année du 241e anniversaire de l’indépendance des États-Unis.

Parades citoyennes – dont certaines remontent au XIXe siècle – ou encore remerciements aux troupes ou aux vétérans viennent ponctuer cette journée. Aux États-Unis, près d’un million et demi de personnes officient dans les forces armées.

A Etaules, en Charente-Maritime, des passionnés ont restauré des wagons américains datant de la Première Guerre mondiale. Ces derniers sont tractés par une locomotive anglaise, vieille de 100 ans. Le convoi traversera la campagne jusqu’au 8 juillet 2018. Cet événement est organisé à l’occasion de la fête nationale américaine et également pour commémorer l’engagement des Américains dans la Première Guerre mondiale.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 04/07/2018 présenté par Jacques Legros sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 4 juillet 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

De traditionnels feux d’artifice sont également tirés un peu partout dans le pays. Le plus grand, celui de New York, est diffusé en direct à la télévision. Depuis près de soixante ans, c’est Macy’s, chaîne de grands magasins historique outre-Atlantique, qui finance et lui donne son nom. Il faut près de deux semaines aux artificiers pour mettre en place les 60.000 feux d’artifice sur cinq grandes barges flottantes.
Le 4 juillet est enfin pour les Américains – et peut-être avant tout d’ailleurs – une fête où l’on mange, autour des barbecues, des hamburgers, des hot-dogs, et où l’on boit de la bière – avec modération toujours – en famille ou entre amis. Car les Américains ont peu de vacances : certains ont seulement deux semaines de congés dans l’année. Ils profitent du pont du 4 juillet, temps fort des retrouvailles en famille.

Il n’y a pas de défilé militaire. Donald Trump a promis de s’inspirer du 14 juillet auquel il a participé l’été dernier sur les Champs-Élysées, mais ce sera le 11 novembre. Néanmoins, il y a des parades patriotiques et des messages de remerciements aux troupes et aux vétérans.

Ce qui rappelle surtout notre 14 juillet, c’est le traditionnel feu d’artifice. Le plus grand, diffusé en direct à la télévision, est tiré à New York, entre Manhattan et Brooklyn. Depuis plusieurs décennies, c’est une chaîne de grand magasin (Macy’s) qui finance et donc lui donne son nom, qui marque aussi une période de soldes. Il faut près de deux semaines aux artificiers pour mettre en place les 60.000 feux d’artifice sur cinq grandes barges flottantes.

 

 

Autre tradition : le hot dog. Le 4 juillet est souvent l’occasion d’un rassemblement familial autour d’un barbecue. C’est aussi le jour du grand concours annuel organisé près de la plage de Coney Island, à New York, et diffusé sur une chaîne sportive : le concours du plus gros mangeur de hot-dogs. Le gagnant empiffre un hot-dog toutes les dix secondes pendant dix minutes.

Autre tradition qui va vous sembler un peu curieuse, et pourtant elle dure depuis plus d’un siècle : un grand concours annuel organisé près de la plage de Coney Island, à New York, et diffusé sur une chaîne sportive. Il s’agit du concours du plus gros mangeur de hot-dogs ! L’an passé, le gagnant en a empiffré 70 en dix minutes.

Le 4 juillet, c’est d’abord une fête où on mange, autour des barbecues, des hamburgers, des hot-dogs, beaucoup de bière, le tout en famille ou avec des amis. Car les Américains ont peu de vacances : certains ont seulement deux semaines de congés dans l’année. Donc ils profitent du pont du 4 juillet, qui est un moment important de retrouvailles familiales.

Presseguinee.com

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.