Antonio Souaré un an de bruit à la tête de la FGF

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce 28 février 2018, Antonio Souaré a fait un an jour pour jour à la tête de la fédération guinéenne de football. L’heure est au bilan de sa gestion, des douze (12) mois à la tête de la feguifoot.
Arrivé en tambours battants, Mamadou Antonio Souaré a du mal aujourd’hui à présenter un bilan acceptable devant l’opinion publique. Analysons sans passion, secteur par secteur.

Prenons l’équipe nationale senior du football. Après le départ de Luis Fernández, la fédération a été incapable de recruter un coach de haut niveau, capable de porter haut notre Syli national. Cette institution, n’a rien trouvé que de nous proposer un entraîneur comme Lappé Bangoura, qui a battu le record en piètre prestation, avec un bilan catastrophique. Cinq (5) défaites, une victoire, pour un total de 14 buts encaissés contre 5 buts marqués. Le syli est éliminé de la course pour le mondial Russie 2018, de la manière la plus choquante. Aujourd’hui, tous les supporters de notre équipe nationale ont les yeux rivés vers les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations. Récemment, l’équipe locale a participé au CHAN et cela a été une débâcle totale. Et cette participation reste la  plus mauvaise de la Guinée dans cette compétition.

Parlons du stade de Nongo, qui était une priorité pour le président de la fédération avant son élection. Après une année de gestion, le stade a du mal a accueillir une rencontre sur ses installations.Pour parler du bilan, Monsieur Souaré aura du mal à sortir quelque chose de ses tiroirs. Aucune équipe nationale n’a prospéré dans une compétition. Le Syli a tous les problèmes au monde pour bâtir une équipe digne de nom. Ce qui était pourtant la mission de la nouvelle équipe dirigée par Monsieur Souaré.
Prenons le secteur du football féminin. En septembre dernier, le syli féminin des moins de 20 ans, s’est fait dominer 0-9 à Conakry par le Cameroun au compte des éliminatoires de la coupe du monde U20. Une contre-performance, qui a poussé la Guinée à signer forfait pour le match retour. Jusqu’à date la Guinée est orpheline d’un championnat national féminin de football et d’une équipe féminine A de football. Aucune compétition féminine de football à dimension nationale.
A cette allure, le seul résultat de Monsieur Souaré à la tête de la fédération guinéenne de football risque d’être sa victoire contre Super V lors du congrès électif.

Alpha Bakar Diallo

00224620635128

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.