Guinée – Agriculture : businessmen des villes, businessmen des champs

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avocats, médecins ou fonctionnaires la semaine, chefs d’exploitation le week-end… Enquête sur la double vie active de ces néoentrepreneurs qui font des affaires à la ferme. Ils préfèrent qu’on les appelle « agripreneurs », contraction d’« agriculteurs » et d’« entrepreneurs ». Jeunes, actifs, urbains, âgés de 20 à 35 ans pour la plupart, ils mènent une double vie active. Fonctionnaires, avocats, banquiers, journalistes ou médecins à Conakry, ils sont aussi agriculteurs, planteurs ou éleveurs. Une vingtaine d’entre eux se sont rencontrés via Facebook et ont décidé, à la mi-2016, de créer la Plateforme d’agripreneurs pour l’émergence de la Guinée (Page), qui met en relation ces néoexploitants agricoles déjà installés, ou en passe de l’être, avec des propriétaires terriens, des commerciaux, des investisseurs, des formateurs ou des agronomes. L’objectif ? Créer le réseau le plus large possible et connecter les agripreneurs aux marchés national et sous-régional.

« Agripreneurs »

À défaut de banque agricole spécialisée dans ce type de crédits, les agripreneurs recourent au financement participatif. Le journaliste Abdourahamane Diallo a ainsi mobilisé 150 millions de francs guinéens (environ 15 000 euros), qui lui ont permis de financer sa Coopérative pour l’agriculture et la production animale (Capa).

Il cultive du maïs et du riz – avec des premières récoltes de, respectivement, 750 kg et 700 kg –, mais aussi des haricots, des bananes, du manioc et des ananas. Il envisage déjà d’organiser une nouvelle collecte de fonds de 50 000 euros vers la fin de l’année pour étendre son exploitation et projette également d’élever des petits ruminants dans une ancienne plantation coloniale de 125 hectares, à Kindia.

Pour voir comment se développent ces exploitations, le temps d’un week-end, JA a suivi dans sa ferme le président-fondateur de la Page qui, à la ville, est directeur général de Jatropha SA, un établissement de microfinance qu’il a créé en 2011 et qui s’est étoffé d’un incubateur, le Jatropha Hub, au sein duquel la plateforme des agripreneurs a établi son siège.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/538693/economie/guinee-agriculture-busin…

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.