Guinée : plusieurs pays participent à une conférence internationale sur la migration

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les délégués de plusieurs pays africains, européennes et des institutions sont réunis à Conakry depuis jeudi, pour discuter et réfléchir à des solutions idoines face au phénomène de migration des jeunes africains vers les pays du nord.

Cette conférence internationale est organisée par le parlement de la société civile africaine, en collaboration avec les institutions des Nations Unies et les organisations panafricaines comme l’Union africaine.

L’objectif est de permettre aux acteurs de la société civile africaine, aux gouvernements des pays africains et aux partenaires au développement du continent africain de cerner au plus près l’enjeu de la migration et les conséquences de ce phénomène social sur l’avenir de l’Afrique.

Pour ce faire, les centaines de participants vont plancher pendant trois jours sur des thématiques comme le lien entre la pauvreté et la migration en Afrique, à qui profite l’argent des migrants, le dialogue public-privé et la promotion de l’emploi en Afrique, ainsi que le rôle de chaque acteur face à la migration.

« Cette conférence vise à trouver des résolutions et les porter jusqu’aux Nations Unies afin de pouvoir remédier définitivement à la crise migratoire que connaît notre continent », a dit M. Koffi, président du parlement africain de la société civile.

Pour lui, malgré ses faibles moyens, la société civile africaine est capable d’agir et d’influencer les pouvoirs publics en Afrique et dans le monde afin de renverser les tendances et de mettre fin à la migration des jeunes africains.

Le président du parlement de la société civile africaine a rappelé qu’avec l’action dynamique de la société civile dans certains pays comme le Burkina Faso, le pouvoir a tout simplement basculé.

Ce qui prouve dit-il, que si la société civile mène une action dynamique face à une crise, les solutions adéquates seront immédiatement trouvées.

M. Koffi a signalé que le choix de Conakry, capitale guinéenne pour abriter cette conférence internationale du parlement de la société sociale africaine découle du faite que le président Alpha Condé est actuellement le président en exercice de l’Union africaine et qu’il est capable donc d’inviter ses collègues chefs d’Etats africains à accorder une importante capitales à la crise de la migration.

Il a préconisé qu’un véritable débat et un dialogue compréhensif doit s’établir entre le nord (Europe) et le sud (Afrique) pour trouver des solutions à la crise migratoire dont les conséquences touchent tout le monde.

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.