Super V réagit: « Je n’ai pas fui le pays… »

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancien Président de la Fédération Guinéenne de Football, a réagit lundi aux rumeurs faisant état de sa fuite au pays pour éviter la justice, suite à la publication d’un rapport d’audit sur sa gestion où devrait s’expliquer devant la justice avec deux autres cadres de la Féguifoot, l’utilisation des fonds alloués à la gestion du football guinéen.

Invité dans l’émission les Grandes Gueules de la radio Espace fm, Salifou Camara ‘’Super V’’ donne sa version des faits :

« Fuir le pays ? Pourquoi je vais fuir ? Je devais quitter Conakry le lundi dernier pour venir travailler avec mes avocats à Paris, avant de continuer sur Lausanne en suisse où je suis maintenant par rapport à l’audience de demain au TAS (tribunal arbitral du sport, ndlr) à 9H30. », rappelle-t-il chez nos confrères.

Et l’ancien Président de la « Mais à cause de mon passage chez vous le mercredi, j’ai donc repoussé mon voyage au jeudi. Je suis sorti sans aucune crainte. C’est par après que j’apprends de par les médias contrôlés par Antonio Souaré que j’ai fui le pays. Quelle honte. Antonio grâce à l’argent volé, réussi à corrompre tout le monde.  L’appareil judiciaire, administratif, policier, j’en passe. Au-delà de tout, Antonio en saisissant la DPJ, expose la Guinée à une suspension »,prévient l’ancien président de la Féguifoot.

A noter le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) doit se prononcer mardi sur une plainte de Super V qui dénonce une corruption qui a prévalue l’élection d’Antonio Souaré à la tête de la Féguifoot, en février dernier et qui demande son annulation.

Focus presseguinee.com

 

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.