Grève Syndicale: Le SLECG se désolidarise de la CNTG et l’USTG

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mouvement de grève déclenché par l’inter centrale CNTG-USTG contre l’augmentation du prix du carburant laisse indifférent le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) qui a invité ses syndiqués à ne pas suivre le mot d’ordre de grève.

<<Quand nous avons engagé notre grève, nous n’avons pas été soutenus par l’inter centrale. Ils ont appelé à la désobéissance en passant sur les ondes de la télévision nationale, les radios pour que les enseignants ne suivent pas notre mot d’ordre de grève>> a laissé entendre le secrétaire général du SLECG qui selon lui justifie leur désobéissance au mot d’ordre de grève.

Poursuivant son intervention pour justifier cette attitude, il accuse la CNTG et l’USTG de n’avoir pas pris ses responsabilités quand il fallait le faire.   <<Lorsque  le baril était à 27 dollars, il était question d’ouvrir les négociations avec le gouvernement pour fixer le prix du carburant à la pompe à 2500 ou 3000 GNF le litre. Mais tel n’a pas été le cas. L’inter centrale syndicale s’est laissée berner par le gouvernement en prenant de l’argent au lieu de défendre la population>> déclare le patron du SLECG.

Cependant, le camarade Soumah  s’insurge contre l’augmentation du prix du carburant, à cause de son impact  négatif sur le panier de la ménagère. <<Lorsque le prix du carburant augmente, le transport augmente et automatiquement, les prix des denrées alimentaires grimpe>>  conclut le syndicaliste.

Houssainatou Diallo

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.