Les Travailleurs du port Autonome dénoncent la Vente du Port.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les Travailleurs du port Autonome dénoncent la Vente du Port.

La Guinée a signé une convention de concession avec une compagnie turque. L’accord prévoit la réhabilitation, l’extension, la gestion, l’exploitation et l’entretien du port autonome de Conakry. Non contents, des travailleurs ont exprimé ce lundi 13 août 2018 leur colère.

Les responsables du bureau syndical du Port autonome de Conakry, accompagnés de certains travailleurs, ont tenté de cadenasser les portails dudit port. Ils ont été vite empêchés par les forces de l’ordre déployées sur le terrain.

‘’Nous sommes contre la vente du port, c’est notre patrimoine. Le contrat de vente a été signé à huis clos, il n’a jamais suivi les procédures normales ‘’, fustige Sory Magassouba, l’un membre du bureau syndical du Port autonome Conakry.

Dans un document brandi à la presse, le syndicat indique qu’il est mentionné dans les clauses du contrat stipulent que ‘’pendant 30 ans, la Guinée n’aura aucun droit sur ce port. Ensuite, le peuple de Guinée  n’aura que 18% comme taux d’intérêt. Quelque chose qui n’est pas profitable au bas peuple’’, estime Magassouba.

Selon ce syndicaliste, ‘’il est également mentionné dans ce contrat que pendant 10 ans, les turcs ne paieront ni de taxe portuaires, ni  axes douanières encore moins la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Et pendant ces 10 ans, ils ne travailleront qu’avec les redevances du port. C’est-à-dire, ils n’injecteront jamais leur argent dans ce port durant ces 10 ans’’.

Les travailleurs du port craignent de se retrouver dans la rue du jour au lendemain. ‘’Il est écrit dans le contrat que les turcs vont licencier tous les travailleurs du Port autonome de Conakry. Tous ceux qui seront mis dehors ne seront pas indemnisés, ils n’auront aucune chance de négocier avec les turcs’’, indique-t-il

Après avoir été dispersés par les forces de l’ordre, ces syndicalistes se sont rendus à la bourse du travail pour solliciter le soutien de l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG. Une requête qui a été acceptée par celle-ci qui décide de rajouter l’affaire du Port de Conakry à ses autres points de revendications.

Source : Visionguinee.info 

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.