Marché Guinéen: Un véritable casse-tête pour les Citoyens

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
L’augmentation du prix de carburant en Guinée à hauteur de 25% (10.000 GNF) ne reste pas sans conséquences.

Le prix des denrées de première nécessité a grimpé dans les différents marchés de la capitale.

La plainte est partagée entre vendeurs et acheteurs. C’est pourquoi ils sont nombreux à appeler le Chef de l’Etat pour diminuer le prix du carburant.

Dans les marchés le sac de riz de 50 kilogrammes qui était vendu à 280 000 fg se négocie à 290.000 fg

Le riz local communément appelé « riz du pays » qui coûtait à 6.500 fg le Kg se négocie à 7.500 fg. Un bidon d’huile de palme de 20 litres qui était vendu à 160.000 fg s’achète à 170.000 fg.

Visiblement remonté les vendeuses qu’on y trouve dans les marchés se plaignent toutes de l’augmentation des prix des denrées qui, selon elles justifient la rareté de la clientèle. Cette situation impact négativement leurs revenus qui sont aujourd’hui en baisse.

L’augmentation du prix de carburant touche tous les secteurs notamment celui tu transport qui est de façon direct. Ce qui a motivé d’ailleurs syndicats et acteurs de la société civile de contester cette décision gouvernementale.

 

Presseguinee.com

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.