Vente des vignettes

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vente des vignettes: le ministère du Budget fait le point

 

“NOUS AVONS RÉUSSI LE PREMIER COUP D’ESSAI, L’ETAT A RÉALISÉ DES PERFORMANCES EN TERMES DE MOBILISATION DE RESSOURCES FISCALES”

Dans le cadre de la vente des vignettes d’immatriculation dont le processus a été lancé le mois dernier, le ministère du Budget et les structures partenaires se sont rencontrés ce mercredi 16 août à Conakry pour faire l’état des lieux de l’opération qu’ils qualifient déjà de  réussie, a constaté sur place Guinéenews.

Vente des vignettes: le ministère du Budget fait le point

Ayant à ses côtés ses collaborateurs, le ministre Mohamed Lamine Doumbouya s’est réjoui des résultats déjà enregistrés dans la vente des vignettes en Guinée. “Nous avons réussi le premier coup d’essai. L’Etat a réalisé des performances en termes de mobilisation de ressources fiscales. A date, nous sommes à 151 mille vignettes vendues pour 37 milliards de ressources mobilisées pour le compte de l’Etat”, a-t-il précisé.

Si cette phase de l’opération fiscale a réussi, a déclaré le ministre, c’est en partie grâce aux réformes engagées. ”Nous avons pris le risque de nous engager dans cet exercice parce que nous y avons cru. Nous sommes satisfaits de ce partenariat parce que les clauses contractuelles ont été de par et d’autres, respectées”, a-t-il affirmé.

Tout de même, le ministre a invité ses collaborateurs à plus d’abnégation. Car sur les 361.000 vignettes commandées, seulement 151.000 ont été vendues à ce jour et le reste doit être liquidé d’ici la fin de l’année 2017, dira le ministre Doumbouya.

S’adressant aux établissements financiers associés à ce processus, Dr Mohamed Lamine Doumbouya a félicité le mot d’ordre de création des comptes-tampons en lieu et place des comptes normaux pour les transactions en T1 (temps plus un jour). Aussi, il a exprimé sa satisfaction par rapport à la rapidité dans le traitement des données par la réception journalières des statistiques.

“Pour que l’Etat puisse recevoir ses ressources, il faut des voies sécurisées, légales et retraçables”, a plaidé le ministre  du Budget.

Quant aux structures bancaires, de transfert numérique des fonds (Orange Money) et les structures partenaires, ils ont fait part de quelques difficultés auxquelles ils sont confrontés. Il s’agit notamment  de l’acheminement des vignettes dans les villes de l’intérieur, la doublure des plaques d’immatriculation et aussi, la visibilité sur la participation.

Enfin, le ministre du Budget a rassuré ses partenaires quant à la prise en compte de leurs inquiétudes tout en affirmant l’engagement de l’Etat de payer ses partenaires pour les services rendus comme convenu dans les clauses du contrat.

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.