Gouvernement Guinéen : où est donc la place des femmes?

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A son élection en décembre 2010 peu après son investiture,le professeur alpha Condé avait choisi les expressions justes,celles qu’il fallait afin de pouvoir bercer les femmes et les jeunes tout en leur faisant croire que son mandat leur était entièrement dédié. Pourtant,Samedi dernier, le tout nouveau premier ministre,le troisième depuis son avènement à la magistrature suprême du pays Kassory Fofana a donc dévoilé la composition de son gouvernement qui,à la grande surprise de l’opinion publique n’est composé que de 4femmes seulement et ce, sur 33ministres soit un peu moins que dans le précédent. Ce qui est assez choquant!

Est-ce une discrimination flagrante du genre?
Cette représentativité très faible des femmes est plus qu’une discrimination en mon sens. En guinée, on compte les femmes compétentes dynamiques et travailleuses par milliers pourquoi ne pas leur permettre d’accéder aux instances de décisions afin que tous contribuions à l’émergence de notre pays qui,après plus de 50ans d’indépendance peine encore à se faire entendre à l’échelle internationale à cause de son sous développement économique,social et même politique. Cette question se pose à chaque fois qu’un gouvernement est mis en place or toutes les personnes responsables qui ont un pouvoir aussi minime soit-il nous parlent incessamment à chaque fois que l’occasion se présente de scolarisation de la fille et d’autonomisation des femmes. C’est alors soit de l’hypocrisie soit juste des chansons ou alors des histoires à dormir debout. Sinon comment comprendre que les mêmes personnes qui parlent du respect des droits des femmes et ce,dans n’importe qu’elle situation y compris celle professionnelle ne veuillent approcher celles-ci quand il s’agit des postes stratégiques. Ne croient-ils pas en elles? Pensent ils qu’elles sont incapables de gérer la chose publique? Où est donc leur place ?

Un questionnement sans précédent me hante!
On ne peut prétendre favoriser l’émancipation de la femme si concrètement on ne lui donne aucune chance de s’affirmer et de mettre en valeur son charisme,son leadership et son audace puisqu’elle en a. Aujourd’hui malheureusement il y’en a même qui osent remettre en cause la compétence des femmes alors que parmi elles y’en à qui sont PDG de leur propre entreprise et du mieux qu’elles peuvent apportent un plus à l’édification d’un pays émergent. Pourquoi ne pas leur accorder tout comme les hommes un pouvoir de décision? leur avis doit considérablement et absolument compter je crois. Il faut savoir que ce nouveau gouvernement a transformé l’espoir du peuple en désespoir car avec cette équipe quasiment unicolore les chances de survie du peu de progrès acquis en terme d’équité sont très minimes d’autant plus que le combat doit être appuyé par des hommes ainsi que des actions concrètes. En attendant que la Guinée dépasse la côte d’Ivoire et toute la région ouest africaine comme annoncé par le premier ministre il serait bien que nous dépassions d’abord cette façon de faire qui promeut l’effacement de la femme de l’arène de la gestion publique ce qui, indubitablement constitue un frein à notre développement.

 Hafsatou Abass Bah

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.