Ville morte à Conakry: Le bilan de la journée

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

La journée de ce lundi 12 Mars 2018 fut noire pour la Guinée. Suite à la ville morte appelée par l’opposition et la grève des enseignants lancée par le SLECG, la capitale guinéenne a été proie de la violence ce matin. Des femmes et des jeunes ont investie très tôt les rues de Conakry, en brûlant des pneus et en  barricadant les routes . Une situation qui a poussé d’autres groupes de personne à s’attaquer à des groupes de presse et certains journalistes.

C’est le cas du siège du groupe de presse « Hadafo Médias ». Selon un des responsable de ce medium , c’est un groupe de jeunes qui a lancé des pierres en direction du siège du groupe de presse sis à Matoto. Le bilan fait état de nombreux dégâts matériels.« Six véhicules des employés de la radio Espace ont été endommagés. Les vitres de certains bureaux ont aussi volé en éclat » Comme si cela ne suffisait pas, leurs journaliste, ont été attaqué sur le terrain dépouillés de tous appareillage.

Au même moment, des confrères du groupe « Evasion », ont été attaqués au carrefour Constantin. Dépouillés de leurs biens, la voiture et les équipements des journalistes ont été calcinés sous leur regard impuissant.

Kaloum centre administratif connu  pour son calme, était méconnaissable ce matin. Des jeunes et des femmes ont manifesté, pour exiger la réouverture des classes fermées depuis un mois maintenant. Malgré la présence des forces de l’ordre, les manifestants ont régné à mettre absolu dans la presqu’île de Kaloum. Des pneus ont été brûlés non loin du palais présidentiel avec des propos hostiles tenus contre le président Condé.

Sur l’autoroute, l’ambiance était la même. C’est le  cas à Matoto, où y’avait un véritable bras de fer, entre Donzo et manifestants, sans oublier la répression des forces de l’ordre, pour empêcher la manifestation. Au niveau de l’axe le prince, les magasins et boutiques sont restés fermés, circulation complètement interdite par les jeunes qui régnaient sur la route. A signaler qu’un jeune a été blessé par balle à Hamdalaye. Malgré toutes ces violences, aucune déclaration n’est tenue par les autorités du pays pour l’instant et l’opposition compte manifester le mercredi 14 Mars 2018 sur toute l’étendue du territoire national.

Alpha Bakar Diallo

Articles Similaires

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.